Transkarukera 2015 by Guillaume 

Quelle aventure la Transkarukera!!

130 km et 9500 m de dénivelé positif, la traversée du Sud au Nord puis d'Ouest en Est de la Guadeloupe!

17 partants, voilà les forces en présence pour cette 3ème édition.

Il y a aussi un 88 km et un 65 km qui partiront 12 h et 24 h après nous... on croisera sûrement les premiers coureurs de chaque course!

Mes objectifs pour cette belle course sont simples... terminer et prendre du plaisir! Et pour que cela marche il va falloir être vigilant car c'est un gros gros morceau!

Je me fixe donc quelques règles avant de partir:

- Bien manger du sucré et du salé

- Bien boire

- Gérer ma vitesse pour arriver au bout!

Départ de Basse Terre à 20 h le vendredi soir... il fait nuit et chaud et on se demande ce que nous réserve cette première nuit avec ses sommets et ses traces très techniques!

17 km dans les Monts Caraïbes dans le Sud de l'île à bloc avec mon pote Fred! Puis c'est la remontée vers le Nord avec des passages très techniques et un grand dénivelé positif!

Remontée de canyons, trace des Poteaux, sommet de l'Echelle, Nez Cassé... quelques uns des passages les plus techniques de la course et pour moi... sous une pluie diluvienne!!

J'arrive à Matouba et son 38ème km et surtout un ravitaillement avec de la soupe bien chaude!

Merci aux No Limit!!

Imaginez la même scène de nuit...

Je quitte le ravitaillement sous la pluie mais le jour va se lever et le beau temps va arriver ! C'est le moment de passer un coup de fil à Juju pour prendre quelques nouvelles et aussi dire que tout va bien pour moi!

3 minutes  de téléphone, un vrai dopage pour enchaîner sur les 10 km qui suivent qui sont très durs techniquement et physiquement avec des côtes très raides (quasi de l'escalade...) et des descentes hyper techniques (quelques belles chutes à la clé)!

J'arrive à la Grivelière à 7h45, génial! Je voulais passer ce point de course avant le départ des 88 km...je suis donc dans le timing et c'est une première victoire!

J'en profite pour bien manger et bien boire car la portion qui arrive va se faire au chaud et sans ravitaillement pour une durée au minimum de  4 heures!

3 crêtes, le Piton de Bouillante et une arrivée sur la route de la traversée... la route qui coupe Basse Terre en 2!

Sur cette portion, je sais que les coureurs du 88 km vont me doubler et je pars donc en mode course pour repousser le plus ce moment !

Cela donne de l'intérêt à ma course! Je sais qu'Irwin va vouloir me dépasser à pleine vitesse alors je fais de la résistance!!

C'est vers 10 h qu'il va me doubler, je suis plutôt content de moi, mais rien à faire je ne peux pas suivre le rythme et je le laisse partir sur sa course! Il est en forme ça fait plaisir à voir!

Je dois rester concentré sur ma course et une fois au sommet du Piton de Bouillante après 3 heures  d'ascension, je fais une pause pour admirer le paysage et manger un peu!

Descente vers les Mamelles et le ravitaillement où je vais retrouver plus de monde et avoir des nouvelles des copains qui courent!

Je repars du ravitaillement direction Pointe Noire, la portion sur laquelle je m'élance est une portion que l'on avait repérée avec Irwin et Ludo de nuit il y a quelques semaines donc je suis assez serein...

Probablement trop! car en courant tout seul le chemin me paraît beaucoup plus long!! Au final, j’atteins le  ravitaillement après 3 heures  sans voir personne!

Il fait très chaud sur cette portion et je prends vraiment le temps de m'arrêter pour boire et reprendre des forces! Mon premier départ du ravitaillement sera d'ailleurs un échec car je me lève, je m'élance... et baisse de forme, tête qui tourne... du coup je me rassois et me verse de l'eau sur la tête!

En route, il va falloir enchaîner 2 côtes de 600 m de D+ avec un petit 200 m de D-.... en gros le chemin  va monter beaucoup, surtout après avoir déjà parcouru 70 km!!

J'y vais à mon rythme avec mes 4 pattes (mes bâtons m'aident énormément sur cette portion). Beaucoup d'habitants sur le bord de la route, nous proposent de l'eau pour nous rafraîchir , c'est super gentil, et donc j'en profite pour leur expliquer un peu notre course!

Arrivé au ravito de Beau Soleil, c'est heureux que je discute avec les bénévoles... plus que 2 grosses difficultés!

Je commence à y croire et demande aux bénévoles comment dire "j'ai vaincu la transka" ? Après plusieurs discussions, on optera pour "m'enfait la transka la"! D'accord,  ce n'est pas encore fait... mais ça approche!

Je suis encore en forme, il fait encore jour donc tout se passe comme je veux! Cerise sur le gâteau, je viens de passer 4ème!

La tombée de la nuit avec la difficulté de cette dernière portion montagneuse va me ralentir dans ma progression!! le terrain est très glissant dans les descentes et le brouillard s'est invité à la fête!

L'arrivée sur Sofaia et son 97 km me semble interminables!!

Lorsque j'y arrive, je suis heureux de voir tous ces bénévoles et le staff de plusieurs coureurs du 88 que j'ai croisé plusieurs fois!

Je repars de Sofaia avec Rémi, on va parcourir 10 km ensemble tranquillement pour garder de la force pour le finish... mais aussi parce que sur cette portion ça pique les pieds... bitume et terre font que ce n'est pas facile de choisir ses chaussures!

Ça fait plaisir de discuter un peu après 24 heures de course en solitaire ou presque!

Arrivé au Lamantin, je ne m'endors pas au ravito et je repars assez vite; Rémi, lui, prend le temps de se doucher et donc je repars tout seul.

Quelques kms après le ravitaillement,  j'entends des pas derrière moi et je vois une frontale débouler à toute vitesse... c'est Ludo!

Il est en tête du 65 km et va me dépasser... C'est normal! Encore un moment sympa qui me redonne de la pêche pour continuer!! Mes 2 potes d’entraînement vont gagner leur course, c'est extra!

Les kilomètres commencent à être longs... j'ai l'impression de tourner en rond et des hallucinations me gagnent, mais rien de grave!

Km 121, j'arrive enfin au dernier ravitaillement. Je n'y croyais plus! C'est Gérard qui le tient . Je prends du temps pour discuter avec lui et le féliciter pour son travail et celui des bénévoles.

C'est un moment privilégié que l'on n'a pas sur toutes les courses :  parler avec l'organisateur tranquillement pendant 20 minutes!

Il me donne quelques détails du parcours à venir: 3 km et ce sera la kayak et après 6 km et c'est fini... 9 km avant le finish!

Allez je me motive et je cours! 22 minutes pour atteindre le kayak sur lequel  je ne traîne pas car je me fais dévorer par les moustiques!!

Il me reste 6 km, changement de frontale pour le finish et je ne lâche rien!! Coup de fil à Ju pour la prévenir de mon arrivée d'ici 45 minutes  et hop c'est reparti!

Les lumières du stade sont en vue: YES!!

Allez il est 4h57... peut être que ça passe avant 5h? j'accélère... mais non ça ne le fera pas!

Au final, j'arrive à 5h03 après 33h03 de course et une belle 4ème place!

Juju au bout de la ligne, Fred au chrono et ludo aux applaudissements... Génial!

"M'enfait la transka la!! "

Ça y est c'est bouclé! quel bonheur!

Bravo à tous les finishers de toutes les courses! Big Up à Fred, Irwin, Ludo, Rémi, Rémi D

Merci aux bénévoles, aux kinés, aux médecins, à tout le monde!

Merci aussi à Windy Sails pour le tunning de mon sac!